Rechercher
  • celineallainconsul

Chronique de l’égalité femmes-hommes : source et symptômes d’un fait social.

Dernière mise à jour : 31 janv. 2020

C’est un fait social : l’égalité n’existe pas entre les sexes. Si déjà dès cette première ligne vous ronchonnez un « c’est pas vrai », ou un « mouais », continuez ! Cet article devrait vous faire changer d’avis.

Les femmes ne détiennent pas le pouvoir de décision, ni les responsabilités dans le monde économique, social et politique. Elles n’ont pas un pouvoir d’influence majoritaire et elles ne sont pas reconnues pour leur autorité. Et ceci est valable peu importe l’endroit où nous vivons. Existe-t-il un pays où les femmes sont traitées de manière équitable ? Les pays nordiques sont certes connus pour leurs initiatives dans ce domaine mais jusqu’à présent, aucun pays n’a réussi réellement le pari de l’égalité entre les genres.


Dans les médias, et surtout depuis le mouvement #metoo, on entend régulièrement parler de discrimination, quotas, mesures dans les entreprises, harcèlement, etc. et on peut s’en réjouir : parlons-en !

Enfin, ce sujet a la place qu’il mérite. Mais attention, ne nous trompons pas : les termes ci-dessus sont des symptômes.


Et pour guérir un mal profond, ne faudrait-il pas plutôt s’attaquer à la source ?


Nous vivons, et ce depuis des siècles, dans une société à dominante patriarcale et pour initier de réels changements en profondeur, il est donc nécessaire de :


- D’abord, prendre conscience des dictats et normes sociales qui influent consciemment et inconsciemment nos comportements, et ce peu importe que l’on soit une femme ou un homme.

- Puis, de travailler sur soi pour comprendre et analyser nos postures et comportements en tant qu’individu pour évoluer demain.


Donc en résumé, il y a vous et les autres dans cette histoire.


Le parallèle est simple : vous avez des maux de tête fréquents, vous décidez de consulter. Phénomène physiologique : votre vue baisse. Qu’allez-vous donc pouvoir y faire pour agir et retrouver une bonne vue ?

Porter des lunettes ! Ah oui ! Cela va donc vous demander des ajustements dans vos comportements et attitudes au quotidien : les poser sur votre joli nez quand vous conduisez, quand vous lisez, etc...

Et pourquoi allez-vous adapter votre comportement quotidien plus facilement ? Parce que vous aurez compris d’où viennent ces maux de tête et ce que vous avez à y gagner à modifier votre quotidien. Venons-en au fait : l’égalité femmes-hommes, c’est pareil !


Il ne peut pas y avoir d’égalité :


- Si les femmes et les hommes ne comprennent pas d’abord en quoi et pourquoi leurs postures et comportements sont stéréotypés en fonction de leur genre.

- Si on ne leur permet pas de s’interroger et prendre conscience de ce que ces attitudes et comportements véhiculent que cela soit dans la sphère domestique ou professionnelle.


Attention, ne résumons pas le sujet de l’égalité femmes-hommes à un sujet uniquement féminin. Ce serait une grossière erreur. Les stéréotypes de genre enferment les femmes ET les hommes dans des comportements sociaux et culturels.


Qui n’a pas déjà entendu ce genre de phrases ? « Elle adore les poupées, c’est vraiment LA petite fille », « Il est bagarreur, c’est vraiment UN petit garçon », « elle aime bien jouer avec les voitures, c’est un vrai garçon manqué », « regarde-la avec son baigneur, c’est une vraie maman ». Toutes ces phrases, en apparence anodines, façonnent l’adulte que vous êtes devenu(e) et guident votre comportement social de manière inconsciente. C’est le démarrage d’une partie de la construction psychologique. L’être humain étant un être social, chacun est le fruit d’héritages familiaux et sociaux qui l’enferme dans des assignations genrées. La société a la fâcheuse tendance à compartimenter les individus. En fonction d’un certain nombre de critères, chacun est rangé dans tel ou tel tiroir cognitif. Et le critère du genre est un marqueur fort de différenciation. Ce sont des identifications sociales imaginaires.


Quand on parle de traiter la source avant les symptômes, ne devrait-on pas ranger nos tiroirs différemment ? Parce que, soyons clair(e)s, il y aura toujours des tiroirs, l’être humain fonctionne ainsi. Mais comment peut-on penser autrement ? Un des leviers essentiel est l’éducation. À la maison et à l’école, bien sûr. Quand de façon récurrente, de manière souvent inconsciente, les stéréotypes de genre servent à définir le comportement d’un enfant, cela a un impact sur ses choix à terme. Il s’agit d’une construction sociale mais qui a un poids considérable ensuite.


Quelques chiffres doivent nous alerter :

▪ La majorité des femmes exercent toujours dans seulement 12 familles professionnelles sur 87(.1)

▪ Seuls 17 % des métiers sont mixtes (.2)

▪ Les femmes assurent 71% des tâches domestiques et 65% des tâches parentales (.3)

▪ Sur une carrière, la différence de rémunération entre hommes et femmes est de 300 000€ (.4)

▪ En France, 96 % des congés parentaux sont pris par les mères (.5)


Travaillons chacun sur ces réflexes transmis depuis des générations et cassons les barrières de genre pour que demain, nos choix ne soient plus conditionnés par notre genre, mais par nos envies, nos singularités. Alors continuons à rendre visibles les héritages identitaires imposés et à les mettre en lumière par la sociologie et la psychologie.

Nous vous proposons donc une série de chroniques qui traiteront toutes d’un sujet particulier. L’objectif sera de mettre en lumière les assignations enfermantes genrées des normes sociales, d’un point de vue sociologique et psychologique. C’est par là que l’émancipation des femmes ET des hommes passera.


Une chronique rédigée par Céline Allain, Consultante en psychologie du travail, Facteur Humain & Anne-Laure Guihéneuf, Sociologue, Responsable du Pôle Research & Business, Audencia.


Prochaines chroniques :

• De quel genre êtes-vous ?

• Travail sexué

• La légitimité

• Et les hommes : souffrance de l’inégalité ?

• Dichotomie genrée : c’est un héritage social ! Pas une vérité.








_________________


1 Source : https://www.egalite-femmes-hommes.gouv.fr/

2 Source : https://www.strategie.gouv.fr/point-de-vue/mixite-femmes-hommes-un-enjeu-oublie-classes-populaires

3 Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1303232?sommaire=1303240

4 Source : https://blogs.alternatives-economiques.fr/gilles-raveaud/2017/03/08/les-femmes-gagnent-300-000-euros-de-moins-que-les-hommes-sur-une-vie-de-travail

5 Source : https://www.franceinter.fr/societe/conge-parental-ca-coince-pour-les-peres-francais

50 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout